Accueil ACTUALITÉS iPhone 8 Plus : Apple ouvre une enquête sur des batteries qui...

iPhone 8 Plus : Apple ouvre une enquête sur des batteries qui gonflent

2397
0
Depuis sa sortie, plusieurs utilisateurs rapportent des cas de défaillance sur l’iPhone 8 Plus. Si la batterie pourrait être en cause, il est encore trop tôt pour comparer ces incidents avec ceux qui ont touché le Samsung Galaxy Note 7

Un iPhone dont l’écran se sépare seul du châssis. Cela pourrait faire grimper l’indice « de réparabilité » du nouveau smartphone grand format d’Apple… s’il ne s’agissait pas d’un accident. Sur les réseaux sociaux, plusieurs clients de la marque ont posté des images d’iPhone dont l’écran se désolidarise du reste du mobile, laissant apparaître certains composants. Les premières plaintes remontent à la fin du mois de septembre, peu après le début de la commercialisation des iPhone 8 et iPhone 8 Plus, le 22 septembre. D’autres ont suivi, avant qu’Apple ne déclare « être au courant » du problème et tente d’en examiner les causes.

D’après les images et les témoignages, ce décollement de l’écran serait dû à un problème de batterie. En cas de surchauffe, celle-ci aurait tendance à gonfler, faisant pression sur l’écran de l’appareil. L’épisode n’est pas sans rappeler les déboires du Samsung Galaxy Note 7, bien qu’Apple soit encore loin de se retrouver dans la même situation que son rival sud-coréen.

Incidents isolés ou problème industriel ?

Près d’une dizaine de cas ont été rapportés, à Hong Kong, à Taïwan, au Japon, en Grèce ou au Canada. Pour le moment, aucun cas d’explosion n’a été évoqué, évitant les images de smartphones en flammes qui avaient fait si mal à Samsung en 2016. Par ailleurs, l’explosion d’un iPhone ne serait pas un événement inédit. En février dernier, Apple ouvrait une enquête sur l’explosion d’un iPhone 7 Plus.

La différence entre un événement isolé et un naufrage industriel se joue sur quelques dizaines de cas. Il y a un an, le Galaxy Note 7 était retiré du marché après 140 cas de batteries dangereuses, sur un total de 2,5 millions d’unités écoulées. Apple est encore loin d’atteindre un tel chiffre, mais a malgré tout de quoi s’inquiéter. Les utilisateurs touchés sont répartis sur plusieurs continents, ce qui rend peu probable l’hypothèse d’une série défaillante. Pour l’entreprise américaine, les prochains jours devraient être décisifs avec l’accumulation – ou non – de nouveaux incidents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here