ACTUALITE SHOWBIZ

Google prépare Fuchsia, un mystérieux nouvel OS

16/08/2016

Partager |

Le géant informatique est en train de plancher sur un système d’exploitation de nouvelle génération qui n’est pas basé sur Linux et qui fait la part belle aux graphismes 3D.

Un groupe de développeurs de Google vient de publier les premières lignes de code d'un nouveau système d'exploitation totalement nouveau baptisé Fuchsia. Ce projet est open source et son code disponible sur les plates-formes de partage GitHub et Google Git. Pour autant, son but est encore largement mystérieux. Le géant de la Silicon Valley n'a pour l'instant fait aucune communication à ce sujet.

Sur ce projet mystère travaillent en tout cas de vrais cadors, comme Brian Swetland, qui a largement contribué au code d'Android depuis ses débuts.Dans une interview, Andy Rubin (le papa d'Android) disait même de lui qu'il était « l'un des meilleurs ingénieurs Android » et qu'il « avait créé une bonne partie de son architecture ». Il avait auparavant travaillé pour Danger et Be. Tout comme Travis Geiselbrecht, expert en programmation bas niveau, qui est également passé par Apple pour plancher sur le lancement du premier iPhone. L'équipe est dirigée par Chris McKillop, qui est déjà le patron d'Android TV et qui avait auparavant tenté de « rebooter » Palm grâce à WebOS. Sur son profil LinkedIn, il indique plancher sur Fuchsia depuis mars 2015, pour « changer le monde », rien que ça. 

Reste que ses développeurs restent bien discrets quant à leur projet. Pour avoir quelques pistes, il faut se plonger dans le code et rassembler les quelques indices laissés par ses auteurs sur les forums de discussion.

Un noyau flambant neuf

Première surprise: Fuchsia n'est pas basé sur un noyau Linux, comme c'est le cas d'Android et de Chrome OS, mais dispose de son propre kernel. Baptisé « Magenta », celui-ci est décrit dans la documentation en ligne comme « un microkernel de moyenne taille » basé sur Little Kernel, un micronoyau dédié aux systèmes embarqués conçu par Geiselbrecht. Toutefois, Magenta apporte tout un ensemble de fonctionnalités lui permettant de cibler « les téléphones modernes et les ordinateurs modernes avec des processeurs rapides, une quantité non triviale de RAM et des périphériques arbitraires ».

D'ailleurs, les développeurs ont d'ores et déjà commencé à le tester sur différentes plateformes. Sur un fil IRC, ils expliquent avoir fait tourner Fuchsia sur des mini PC Intel sur base Broadwell ou Skylake, ainsi que sur un PC portable Acer Switch Alpha 12. « Et bientôt nous aurons le support de Raspberry Pi 3 ce qui devrait intéresser certaines personnes », soulignent-ils. Dans un post sur le forum de Hacker News, l'un d'eux explique par ailleurs que ce nouvel OS serait non seulement « incroyablement modulaire », mais se caractériserait aussi par « un graphisme à haute performance, des entrées à faible latence et une magnifique interface graphique ». En particulier, Fuchsia intègre d'emblée un moteur de rendu 3D « physically-based rendering » (PBR) baptisé Escher. Ces technologies sont utilisées notamment dans les jeux vidéo pour rendre la surface et l'ombre des objets plus réalistes.

Un OS pour la réalité augmentée ?

Reste à savoir quels usages Google prévoit Fuchsia. Vu le CV des membres du projet, le nouveau logiciel pourrait être dédié aux systèmes embarqués et objets connectés, un marché prometteur auquel le récent projet Brillo – basé sur Android – ne répond pas forcément.

Autre hypothèse : Fuchsia est une plateforme généraliste qui permettra de remplacer Android et Chrome OS, que le géant informatique cherche à unifier d'ici 2017. Evidemment, Google devra alors assurer une compatibilité avec les applications Android actuelles afin de bénéficier de la puissance de son écosystème. Mais techniquement, c’est loin d’être insurmontable. Dans le passé, plusieurs systèmes ont  déjà intégré le support d’applications Android, comme BlackBerry 10 ou… Chrome OS.

Enfin, pour l'un des utilisateurs du forum Hacker News, c'est évident : tout ce projet tournerait autour de la réalité augmentée et/ou virtuelle. « [Fuchsia] est le nouvel Android de Google, avec un nouveau rendu à faible latence pour la nouvelle génération de terminaux mobiles », estime ainsi « ansible », en ajoutant : « Prenez l’exemple simple d’une nouvelle application de navigation. Elle incrustera des points de localisation et des flèches d’orientation. Ils doivent faire correspondre des endroits virtuels et réels. Avec les API Android existantes, c’est impossible à faire. » Difficile d'en savoir plus à ce stade. Pour cela, il faudra attendre que Google sorte enfin du bois.

Réagissez via vos comptes Facebook, MSN et Yahoo             
A Lire également ...
Mozambique : Un jeune homme meurt avalé par un crocodile
Lire l'article
Drake, king de Spotify
Lire l'article
Les jeux PS4 bientôt jouables sur PC
Lire l'article
FEMUA10
Lire l'article
L?Etalon d?or
Lire l'article
Seyi Shay dévoile son nouveau single : YOLO YOLO
Lire l'article
La RTI en procès contre Mr DAHO Benjamin CASSIDY
Lire l'article
L'artiste Abobolais DJ est décédé
Lire l'article


shape